Par: CACT On: 08/09/2016 In: Museo Atlántico

« Nous devons décider de l’orientation de l’homme » réfléchit le sculpteur britannique Jason deCaires Taylor à propos de son œuvre La Marea Creciente (La Marée montante) située au pied du château Saint Joseph, dans la baie de Naos à Arrecife. « C’est une dénonciation », poursuit-il « un appel au changement climatique et ses conséquences, qui nous mettent entre les mains des hommes d’affaires ou de celles des enfants dont dépendra l’avenir de la planète ».

dsc05068jason_decaires_taylor_rising-tide

Cependant, son œuvre va bien au-delà. Les quatre cavaliers juchés sur des montures dont les têtes évoquent les machines d’extraction du pétrole nous rappellent, en même temps, combien nous sommes petits comparés à la nature. Nous ne pouvons pas contrôler les vagues, les marées qui les submergent et les découvrent. Nous sommes très fragiles face aux forces de la nature ».

Jason deCaires Taylor considère que la Marea Creciente (La Marée montante) est aussi une « bienvenue artistique à Lanzarote » car son positionnement stratégique dans la baie de Naos la rendra visible aux visiteurs et aux touristes qui débarquent dans une île « qui respire l’art ».

dsc04824jason_decaires_taylor_rising-tide
La Marea Creciente (La Marée montante) nous invite à réfléchir sur un nouvel homme pour une nouvelle planète, définie par l’impact massif que l’homme exerce sur elle. « C’est une définition des nouveaux rapports qui doivent s’installer entre l’homme et la nature, en partant du principe que tous les effets de nos actes resteront marqués pendant très longtemps dans le registre écologique, après la disparition de nos villes. Il s’agit finalement d’un « cri à la vie ».

L’ensemble des travaux de sculpture de deCaires Taylor se trouve dans la zone intertidale au pied de la structure géologique qui abrite le château Saint Joseph, et enrichit la collection artistique du Musée international d’art contemporain – château Saint Joseph.

dsc05185jason_decaires_taylor_rising-tide

Historique

Comme on s’en souvient, The Rising Tide fut l’œuvre du sculpteur britannique présentée au Totally Thames Festival en 2015, invité par la Mairie de Londres qui a organisé et parrainé un évènement ayant pour objectif la promotion et la dynamisation de la vie culturelle et artistique de la capitale du Royaume-Uni tout au long des 68 km du fleuve, en association avec le Conseil des Arts britanniques et l’Autorité portuaire de Londres.

Après installation des sculptures dans le quartier de Vauxhall, en face du Musée Tate et du Parlement britannique, les moules ont été renvoyés dans l’île. Ici, dans son atelier de travail, deCaires Taylor a travaillé ces derniers mois à l’ensemble que l’on peut déjà apercevoir dans le port de Naos.

Laisser une réponse:

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *