Monumento al Campesino

Situé au centre géographique de l’île, dans la commune de San Bartolomé, le Monument au Paysan (Monumento al Campesino) symbolise la reconnaissance publique de César Manrique de l’effort des hommes et des femmes du monde rural de Lanzarote, qui ont dû afffronter les conditions les plus adverses pour donner vie au territoire. Les vins et produits gastronomiques de Lanzarote sont aujourd’hui reconnus au niveau international grâce à un effort que Manrique a voulu refléter dans son hommage.

Le complexe du Musée du Paysan (Monumento al Campesino) est un parcours visuel et sensitif mettant en valeur l’invention, le courage et la bravoure de l’agriculteur de Lanzarote. Constitué d’une série de constructions conformes aux schémas de l’habitation traditionnelle insulaire avec les murs blancs et le bois peint en vert, il conjugue les éléments typologiques les plus distinctifs des différentes régions de l’île. Le complexe est gardé par le majestueux Monument à la Fécondité, une sculpture de quinze mètres de haut, créée par Manrique à partir de vieux réservoirs d’eau pour bateaux et d’un assemblage d’objets en fer et en béton, magnifique reflet de l’art d’avant-garde qui s’est déjà converti en l’un des symboles iconographiques de l’île.

Le Musée du Paysan (Monumento al Campesino) et le Monument a la Fécondité sont le fruit du regard lucide et créatif de Manrique sur l’architecture de Lanzarote, un véritable pont entre la tradition et le modernisme.

Le centre parfait sa proposition avec un restaurant qui voit ses feux préparer les plats et saveurs traditionnels de la cuisine de l’île pour le plaisir du palais de tous les visiteurs.

Centre : de 10 h à 17 h 45 et en été, de 09 h à 17 h 45

Cafétéria : de 10 h à 17 h 45 et en été, de 09 h à 17 h 45

Restaurant : de 12 h à 16 h

50 minutes.

Le Monument au Paysan dispose d’un restaurant, d’une caféféria, d’un bar et d’une boutique.

Stationnement et Wi-Fi gratuits.

Les personnes à mobilité réduite peuvent visiter le centre.

Lieu recommandé pour toute la famille.

Hormis les chiens guides, les animaux de compagnie ne sont pas admis.

Restaurant, cafétéria et bar

Spécialités des Canaries et grand assortiment de tapas

Le restaurant du Musée du Paysan offre une grande variété de plats traditionnels des Canaries avec de délicieux menus à la portée de tous les publics.

À la cafétéria, vous pouvez déguster de succulentes tapas toute la journée.

Cafétéria : de 10 h à 17 h 45 et en été, de 10 h à 18 h 45

Restaurant : de 12 h à 16 h

Menus végétariens et sans gluten.

Possibilité de menu pour enfants.

Nous vous recommandons notre carte de tapas typiques des Canaries. Vous pouvez télécharger notre menu.

Envoyez un courriel à notre service commercial pour faire une réservation ou commander l’organisation d’un évènement spécifique.

Ateliers et activités culturelles

Organisation d’ateliers d’artisanat et activités culturelles

Dans la Maison-Musée du Paysan, on est à la recherche de la connaissance et du maintien des traditions. Des ateliers sont organisés avec les artisans de l’île et des activités éducatives sont créées autour de différentes célébrations populaires.

Dans notre musée nous avons des artisans qui organisent des ateliers pour montrer notre identité culturelle. Pour connaître notre offre, veuillez consulter notre calendrier.

Boutique

Produits artisanaux, tous les vins de Lanzarote et des objets cadeaux

La boutique de la Maison-Musée du Paysan offre une grande variété de produits artisanaux, la variété des vins cultivés dans l’île et un grand choix d’objets cadeaux.

De 10 h à 17 h 45, et en été de 10 h à 18 h 45

Vous nous notez ?

Certificat d’excellence délivré par Trip Advisor. Merci !

Apprenez à connaître notre histoire

+ 50 ans à partager la création de César Manrique

Les Centres d’art, culture et tourisme (CACT) du Conseil municipal de Lanzarote sont la référence principale en matière de tourisme sur l’île. En janvier 2005, la gestion des centres d’art, culture et tourisme fut transférée à une EPEL (une collectivité commerciale publique locale) et prise intégralement en charge par le Cabildo de Lanzarote. L’EPEL-CACT, l’office du tourisme et l’office du tourisme intérieur sont les trois organismes publics de gestion du tourisme à Lanzarote.

De caractère résolument public mais appliquant une philosophie d’entreprise en matière de gestion, les centres touristiques sont le moteur économique principal de l’île. Une grande partie des bénéfices qu’ils dégagent est consacrée aux activités sociales de l’île.

Protection des valeurs naturelles

Les centres d’arts, culture et tourisme ont été créés pour mettre en valeur et préserver les beautés naturelles de Lanzarote. Dans l’ensemble, les sept centres représentent une synthèse des valeurs naturelles et culturelles de l’île, de sorte que pour comprendre la véritable essence de Lanzarote, les visiter est un must. L’artiste natif de Lanzarote, César Manrique, a été leur principal créateur, qui a réussi à combiner, à bon escient, l’art avec la nature de l’île. Ainsi, les centres sont devenus une version moderne des interactions traditionnelles des habitants de Lanzarote avec leur environnement, répondant à un savoir-faire profondément ancré dans la population. De nos jours, les Centres façonnent un produit touristique qui répond avec souplesse aux demandes du marché, sans s’éloigner de l’esprit et de la philosophie dont Manrique a imprégné leur création.

César Manrique Cabrera (Arrecife, 24 avril 1919 – Teguise, 25 septembre 1992) est un peintre, sculpteur, architecte paysagiste et artiste espagnol originaire de l’île de Lanzarote. Il concilia son œuvre avec la défense des valeurs environnementales des îles Canaries. Il cherchait l’harmonie entre l’art et la nature comme un espace de création. Parmi les prix qui lui furent décernés, notons le Prix mondial de l’écologie et du tourisme (1978) ainsi que le Prix Europa Nostra pour son travail artistique et environnemental à Lanzarote (1985).

Cultivateur de divers langages créatifs (peinture, sculpture, urbanisme, art public …), l’ensemble de sa production artistique traduit une volonté claire d’intégration avec l’environnement naturel. Il explicita d’ailleurs son intention syncrétique et totalisatrice (art total, selon ses propres termes) à travers ses designs d’espaces publics. Un véritable effort d’harmonisation, finalement, qui fait non seulement référence à sa passion pour la beauté, mais aussi à la vie.


César Manrique, portrait

Photo d’archive de la fondation César Manrique


Más información http://www.fcmanrique.org/

César Manrique, peintre

Archive, fondation César Manrique


Les origines des centres d’art, culture et tourisme remontent, semble-t-il, à 1966. Après un séjour de trois ans à New York, César Manrique (1919-1992), l’un des pionniers de la peinture abstraite espagnole, revint s’installer définitivement à Lanzarote, son île natale, qui commençait à connaître un essor en matière de développement touristique.

Conscient de la singularité toute particulière du paysage insulaire, il encouragea le développement d’un projet créatif et ambitieux d’intervention dans le territoire, dont l’objectif principal serait la préservation et la conservation de l’environnement, l’associant à une nouvelle économie pour Lanzarote liée au secteur touristique.

Rapidement, aux côtés d’une équipe de collaborateurs enthousiastes, les premiers résultats ne se firent pas atteindre avec Jameos del Agua (1966), Monumento al Campesino (1968), Restaurant El Diablo (1970), Mirador del Río (1973), Museo Internacional de Arte Contemporáneo (MIAC) (1976) et Jardín de Cactus (1990).

Más información http://www.fcmanrique.org/